Espace employeurs - GRH Poitou-Charentes

Personnaliser le contenu du site

Veuillez spécifier ou modifier les caractéristiques de votre entreprise/organisme

  • Votre secteur
  • Votre statut
  • Votre effectif
  • Votre code postal
Type d'activité

Saisissez votre code NAF ou un ou plusieurs mot de l'intitulé de votre convention collective

Code postal

Saisissez votre code postal

Masquer les critères

Aides au recrutement

Pour favoriser le développement de l’emploi, les pouvoirs publics propose aux employeurs divers aides pour répondre à leurs situations et projets particuliers. Aide à la formation pour pallier une difficulté de recrutement, crédit d’impôt, subvention, avance remboursable ou exonération de charges, les formules sont nombreuses.


Elles correspondent à vos besoins économiques et vous permettre de recruter la ou les compétences nécessaires : développement d’activités et de la compétitivité, stratégie à l’international, implantation en zones prioritaires, Recherche/innovation, transmission des savoir-faire…

Volontaire International en Entreprise (VIE)

Les entreprises peuvent bénéficier d’une aide pour recruter un jeune (le plus souvent bac + 5), afin de lui confier une mission professionnelle à l’étranger, pour une durée de 6 à 24 mois.

Fiche actualisée le 20/06/2016

Entreprises éligibles

Toute entreprise française souhaitant développer ses activités à l’étranger avec le concours d'un jeune volontaire de 18 à moins de 29 ans.

L'entreprise peut accueillir simultanément autant de VIE qu'elle souhaite.

Les services du VIE et son coût peuvent être partagés avec d'autres entreprises (VIE à temps partagé).

Caractéristiques

Toutes les missions commerciales ou techniques, de 6 à 24 mois à l'étranger, sont éligibles dès lors qu’elles contribuent à l’internationalisation de l’activité économique de l’entreprise : prospection commerciale, étude de marché, animation de réseaux, renforcement ou formation d'équipes locales, accompagnement d'un contrat ou d'un chantier à l'étranger, contrôle qualité, etc...

De statut public, le VIE est placé sous l’autorité du Ministère chargé du Commerce Extérieur. Il n’existe donc pas de lien contractuel entre le VIE et l’entreprise.

Le bénéficiaire est indemnisé par Business France qui refacture à l'entreprise, entre 1 400 € et 4 600 € par mois, selon les pays (voir l'arrêté 29 décembre 2015) et sans distinction de niveau d'études. Cette somme est forfaitaire et non négociable.
Cette indemnité est exonérée des charges sociales et de l’impôt sur le revenu sauf exception.

L'entreprise doit par ailleurs prendre en charge :
- les frais mensuels de gestion et de protection sociale, de 220€ à 430 €, selon le chiffre d'affaires et le nombre de VIE en poste,
- les frais de voyage international et de transport de bagages aller-retour,
- les dépenses opérationnelles, liées à la mission : frais de fonctionnement du bureau, de déplacement sur place...

La gestion administrative, juridique et sociale ainsi que la protection sociale du jeune est assurée par Business France.

L’aide publique

Business France peut accompagner la PME intéressée tout au long du projet pour trouver le candidat le plus adapté à son projet export, en proposant des solutions de portage par des grands groupes et des sociétés présentes dans le pays de la mission ou des solutions de domiciliation et de coaching du VIE.

Le recrutement d’un VIE ouvre droit au Crédit d’impôt export pour prospection commerciale (voir fiche).

L’entreprise est, de plus, exonérée de charges sociales en France. Le recrutement est également soutenu par la Région au travers du CASI (voir fiche).

Les coûts engendrés peuvent aussi être pris en charge dans le cadre d’une Assurance Prospection de la Coface (voir fiche) ou dans le Prêt Pour l’Export de BPIfrance et de Business France (voir fiche).

Bon à savoir : les jeunes en VIE sont comptés pour le quota d'alternants que les entreprises de 250 salariés et plus doivent atteindre pour ne avoir à payer de contribution supplémentaire à la taxe d'apprentissage.

Procédures

L’entreprise doit faire une demande de VIE auprès du délégué régional Business France.

Lors de sa première demande, l’entreprise doit solliciter un agrément auprès de Business France.

Financeurs de la mesure

Vos questions

Pour toutes questions sur la formation

et les aides à l’embauche :

05 46 00 32 33

Dernières actualités

  • CIE/CAE en Nouvelle-Aquitaine

    Depuis le 10/11/16, l'aide aux employeurs dans le cadre d'un CIE est désormais réservée aux seuls CDI et pour 6 mois.
    Les taux des CAE sont modifiés pour certaines catégories de bénéficiaires.
    Voir nos fiches actualisées

Boite à outils GRH

  • Trouver son OPCA
    Les employeurs du secteur privé doivent verser leur cotisation Formation à un OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé), soit l'OPCA désigné par leur branche, soit un organisme interprofessionnel de leur choix. Ils peuvent aussi leur verser une cotisation volontaire.

    Ces organismes peuvent prendre en charge leurs dépenses de formation et leur proposer une offre de services (conseil, diagnostic...).
    Plus d'infos sur les OPCA

    Pour connaître votre OPCA, indiquez votre secteur d'activité dans la barre d'identification du site

A qui s'adresser ?

Business France 
Christine Oliva, Déléguée Limousin-Poitou-Charentes 4, allée Duke Ellington - CS 50015 87067 Limoges Cedex - Tel : 05 55 71 39 57 ou 06 33 85 72 56 christine.oliva@businessfrance.fr
www.businessfrance.fr